Les femmes et leurs sextoys

Que ce soit pour agrémenter des pratiques solitaires ou pour plus de fantaisie à deux ou à plusieurs, il est des accessoires incontournables dont le godemichet tient le haut de l’affiche.


Il se décline sous tant de formes, de volumes, de tailles et de matières qu’il est à même de contenter tous ses utilisateurs sans distinction de sexe. En note, lisez ce tres interessant article sur le mystre des plaisirs feminins :La masturbation feminine
Continue la lecture

Comment convaincre sa femme de passer au libertinage

Une question qui est récurrente est celle du libertinage. C’est a peu près toujours la même chose, c’est l’homme qui aimerait tremper sa nouille pendant que madame se ferait lécher l’air de rien (ben voyons !) Oui mais voilà pour cela plusieurs facteurs vont rentrer en ligne de compte : Tout d’abord il va falloir convaincre votre dame de vous partager et ca si vous voulez mon humble avis ce n’est pas gagné, mais soit, disons qu’elle soit Ok (déjà vous êtes un vrai chanceux) encore faut-il qu’elle accepte de se faire toucher par une autre femme.

CLIC ICI POUR APPELER

Continue la lecture

Surprise infaillible sous la couette

CLIC ICI POUR APPELER

Envie de pimenter le calin du soir ?

Simple comme bonjour.


Dis-moi dans quelle tenue tu dors, je te dirai qui tu es…

Vous dormez en pijama ?  C’est l’hiver, il est vrai et les nuits sont fraîches. 

Cependant, dormir nus l’un contre l’autre, n’est-il pas le meilleur moyen de rester bien au chaud ?  Il est surtout si agréable de se blottir l’un contre l’autre, peau contre peau en partageant ce contact privilégié avec l’être aimé, un contact tactile sujet à de nombreuses tentations et au désir au moment de se souhaiter une bonne nuit.

Même si le lit est le lieu traditionnel des ébats
Continue la lecture

La femme et le refus de la fellation

CLIC ICI POUR APPELER

Bon nombre d’hommes se plaignent du refus de leur compagne de leur prodiguer cette délicieuse caresse bucco-génitale qu’est la fellation.

Outre les femmes qui refusent catégoriquement de poser leur bouche (et encore moins de l’ouvrir) sur un pénis parce que "ça ne se fait pas", c’est sale, c’est mal ou risqué par rapport au sida et aux maladies sexuellement transmissibles, elles prétextent en général une mauvaise expérience passée, un ex égoïste qui exigeait fréquemment des fellations sans se préoccuper de leur plaisir personnel en retour ou elles considèrent que ce type de pratique sexuelle pourtant courante est synonyme de servitude et d’humiliation.

Ces femmes ne sont en général pas contre le plaisir du cunnilingus et ont tendance à l’apprécier.

Si un blocage peut être à la source du refus de la fellation, l’homme qui ne peut bénéficier de cette source énorme de plaisir se sent souvent frustré et en manque de ces savoureuses gâteries, surtout s’il est attentif au plaisir de sa compagne.

L’absence de dialogue à ce sujet peut amener un réel malaise au sein du couple parce que la femme refuse d’en parler ou parce que l’homme a peur de la brusquer, de la choquer, et de se faire passer pour un obsédé sexuel.

Or, les caresses bucco-génitales font partie du rituel amoureux qui précède la pénétration et qui plus est, elles constituent une excellente mise en condition et préparation à une pénétration aisée : le cunnilingus, par le plaisir qu’il apporte à la femme exacerbe la lubrification du vagin et la fellation provoque chez l’homme, par le plaisir que lui aussi ressent, une érection de très bonne qualité (sucer un homme est d’ailleurs un moyen presque infaillible de donner vigueur à son pénis).

Il est certes dommage de passer à côté de ces plaisirs qui ne font que renforcer le bon déroulement du rapport sexuel dans les meilleures conditions possibles.

L’amour et la quête du plaisir ne doivent pas être à sens unique. Le rapport sexuel est un échange entre les partenaires qui donnent et reçoivent du plaisir.

Si blocage et/ou refus il y a, il est bon d’en discuter ensemble dans de bonnes conditions afin de faire évoluer la relation de couple et de trouver des solutions pour le bien-être de chaque partie.

Ne pas en parler et garder pour soi ses frustrations risque de nuire à la relation de couple et à l’amour qui unit les partenaires. Plus l’homme et la femme sont complices, plus leur relation sera forte et intense.

Si les partenaires ne partagent pas une vie sexuelle épanouie, ils auront beaucoup plus de risques de connaître la lassitude sexuelle ou l’infidélité pour aller chercher ailleurs ce qui manque à la maison.

 

N’est-il pas jouissif et valorisant de lire dans les yeux de son chéri le plaisir qu’on lui procure en le suçant ? De constater que son sexe durcit de plus en plus sous les caresses de la langue ?
La fellation est un atout non négligeable pour les femmes qui en usent.

Le "69" chanté par Serge Gainsbourg et Jane Birkin est pourtant bien agréable et délicieux : donner et recevoir, c’est partager ; partager le plaisir et échanger l’amour que l’on éprouve pour l’autre.